Inauguration du centre de pastorale

La chaude lumière d’un soir d’automne baignait ce vendredi 13 novembre 2017, illuminant le beige des murs fraichement repeints, l’ardoise éclatante d’une charpente remise à neuf et les visages de ceux pour qui la Maison Pastorale Edith Stein a du prix.
Ainsi, sur la coursive, au pied de notre chapelle se rassemblent une centaine de personnes dont le directeur diocésain, nos chefs d’établissements, le personnel administratif, technique, les professeurs, les prêtres et diacres,  les acteurs pastoraux d’hier, d’aujourd’hui…  « jeunes et vieux » Jérémie 31,13, partagent leurs souvenirs de ce lieux qui fut le Centre de Pastorale depuis les années 80.

18h00 sonne au clocher, ciseaux en main, notre évêque Michel PANSARD et notre président d’OGEC Michel MATHGEN coupent ensemble le ruban rouge ceignant les locaux sous les applaudissements de l’assemblée et les chants du groupe ONE WAY. Tous s’installent sur les fauteuils verts et gris de la grande salle, couleurs récurrentes de l’espace conçu par nos architectes. Là, le chef d’établissement coordinateur Hervé GROLLIER, le père BAUDET (lien du discours), des élèves et anciens élèves, l’adjoint en pastorale Yann SUJET prennent la parole pour évoquer les intuitions premières, l’importance et la nécessité d’un tel lieu, sa pertinence pour l’annonce du Christ aujourd’hui.
Il était bon de faire mémoire, d’honorer les différents acteurs qui s’y sont succédés et ont œuvré pour qu’un tel lieu existe et que ce centre devienne maison.

Nous célébrons une liturgie de la Parole, sous la présidence de Mgr PANSARD nouvellement nommé et en présence de Mgr HERBULOT, ancien évêque d’Evry-Corbeil-Essonnes. Notre nouveau pasteur nous invita dans son homélie à ne pas rester centré sur nous et à faire rayonner aux périphéries le visage du Christ.

En direct sur Facebook, la bénédiction par aspersion des locaux s’engage enfin en commençant par la magnifique croix de notre Cénacle, les différentes salles de réunion aux noms évocateurs : Talitha koum, Maranatha, Hosanna, Effata… autant d’incursions hébraïques dans le texte grec des évangiles. Ces mots raisonnent en clin-Dieu à Edith Stein, juive et philosophe qui en devenant chrétienne ne renia en rien son ancrage dans le peuple élu. De même nous nous inscrivons dans cet héritage. Ainsi l’espace Képhas, notre salle de repos dans la Bible, les bureaux, la salle multimédia Galilée, la salle d’écoute, toutes sont désormais irriguées par la bonté du Seigneur et de Son Église.

Que la Maison Pastorale Edith Stein puisse désormais remplir sa mission et être habitée par tous. »