Aller au contenu principale Accéder au menu
 
A A A

Fermeture estivale de l'établissement et des services administratifs du 17 juillet au 17 août INFORMATIONS DE RENTRÉE : Voir les "docuthèques" de chaque unité pédagogique STAGE RÉVISIONS ÉTÉ 2020  Pourquoi pas l'Internat ? Palmarès 2020 Rentrée 2020-2021 : Classe section sportive judo Découvrir l’internat et l’établissement autrement 

Du côté du Théâtre Carolien…

Publié le : 7 novembre 2019


Depuis le centenaire de Saint-Charles, chaque année des collégiens et des lycéens mettent tout leur talent au service du thème pastoral de l’année en cours. L’an passé c’était l’innovation avec deux spectacles, et cette fois, c’est de la confiance dont il est question.

Chaque histoire est romancée, et oscille souvent entre le registre du merveilleux et celui du fantastique, remontée dans le temps, univers parallèle, quête d’un livre fabuleux, monde des esprits…
Afin de parvenir à préparer leur spectacle les collégiens et les lycéens, sur des horaires différents, viennent chaque semaine durant l’heure du déjeuner, très vite expédié, pour répéter dans la salle Mounier. Il est arrivé que chaque groupe travaille de son côté pour se retrouver à jouer ensemble le jour de la représentation avec comme seule occasion de répéter l’après-midi juste avant !


Ainsi ils travaillent à partir d’exercices d’improvisation (pratique de Keith Johnstone), expression corporelle, travail autour de la gestuelle et la transmission d’énergie. Le moteur est de découvrir que sur scène tout devient possible dans le respect de ses partenaires et du public. Parfois le quatrième mur disparaît et les comédiens jouent dans la salle, effet de surprise garanti !


Les élèves ne se contentent pas de recevoir ensuite un texte, nombreux sont celles et ceux qui s’impliquent aussi dans l’élaboration de l’histoire, prennent conscience du travail en plateau, de la scénographie et deviennent pour certains de véritables assistants pour la mise en scène.
L’idée est que tous les comédiens puissent sortir à un moment de leur zone de confort, certains sont parfois réservés mais ils finissent par devenir les maîtres de leur jeu/je avec plaisir et confiance et pour celle qui les guide à travers un kaléidoscope d’histoires c’est un vrai bonheur.

Article rédigé par Laurence Deconninck